Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Jan

pays basque !

Publié par liber-t  - Catégories :  #pays basque

Roncevaux :

Haut-lieu sur la route de Compostelle, le monastère de Roncevaux est situé, en Navarre, au pied du col (dit aussi Port de Cize) qui permet la traversée des Pyrénées depuis Saint-Jean-Pied-de-Port. Toute la région garde le souvenir de la défaite cuisante attribuée à Charlemagne*, chantée par la Chronique* de Turpin et la Chanson de Roland (dont il convient de souligner qu’elle n’a été redécouverte qu’au XIXe siècle). Selon la légende, au col d’Ibaneta (1092 m.), Charlemagne s’est agenouillé en regardant la Galice, en priant Dieu et saint Jacques. Il y planta une croix qui prit plus tard le nom de Croix de Roland puisque c’est là que Roland* y souffla dans son olifant, avant de mourir. A une date inconnue un petit monastère Saint-Sauveur fut construit en cet endroit. En 1132, les religieux s’installent un peu plus bas, là où ils sont actuellement. Ils firent de Charlemagne leur enseigne, reprenant et enjolivant chacune des légendes présentes déjà dans la région. Pour eux, tout passant devint un pèlerin de Compostelle mettant chacun de ses pas dans ceux de l’empereur, et répétant ses gestes de dévotion. Ainsi, la chapelle du Saint-Sauveur devint “ chapelle de Charlemagne ” (la chapelle actuelle date de 1965). A Roncevaux, le pèlerin contemple encore la “ fontaine de Roland ”, située au bout de la promenade des chanoines, celle où Turpin puisa de l’eau pour soulager Roland pendant son agonie. Puis il entre prier dans la chapelle Saint-Jacques et, tout près, dans la chapelle du Saint-Esprit, dite “ Silo de Charlemagne ”, qui servit de sépulture provisoire aux douze pairs de Charlemagne (dont Roland) et à des centaines d’autres héros. A chaque visiteur, les chanoines offraient quelques ossements à acheter mais le stock fut épuisé dès le début du XVIe siècle. Ils montraient aussi une belle collection de reliques : la masse d’armes de Roland, l’épée Durandal* et l’olifant, le jeu d’échecs sur lequel jouait Charlemagne avec Ganelon au moment de l’appel de Roland (le blason de la ville de Valcarlos porte le damier), les pantoufles de l’archevêque Turpin, la masse et l’épée d’Olivier.

 

31--01-01-2012-pays-basque-045.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-027-copie-1.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-047.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-046.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-056.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-053.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-050.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-054.JPG

 

31--01-01-2012-pays-basque-057.JPG

 

Commenter cet article

Petite Jeanne 09/01/2012 10:54


Merci pour cette belle page d'histoire...


Bonne journée

Monique & Alain 06/01/2012 11:17


Merci pour les renseignements les amis, c'est très instructif.


Bonne journée les Liber-t et merci au nom de la communauté


Monique & Alain

Archives

À propos

nos voyages en camping-car & toutes nos passions